GÉRER LA RESSOURCE EN EAU

Les ressources en eau superficielles et souterraines du bassin versant de l’Authion couvrent en partie les besoins en eau pour la production d’eau potable, l’irrigation, l’industrie et l’alimentation des cours d’eau. Ces ressources connaissent une baisse sensible depuis les années 1990, notamment en raison d’une plus faible réalimentation des nappes (infiltration de l’eau moindre) et une réduction des zones de stockage (zones humides). Les principales causes de ce phénomène sont :

La gestion quantitative est donc une priorité sur le territoire. Elle est indispensable pour concilier le fonctionnement des milieux aquatiques et le maintien des usages.

Connaissance et Suivi de la ressource en eau

Dans l’objectif d’améliorer la connaissance quantitative de la ressource, des débits (eaux superficielles), des niveaux de nappes (eaux souterraines) et des relations entre les eaux superficielles et souterraines, le SMBAA, avec l’appui du SAGE, met en place :

  • des études, en partenariat avec le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières),
  • des mesures de débits,
  • des mesures de niveaux de nappes (piézomètres et puits), et la création de piézomètres complémentaires ;
  • des observations des écoulements et des assecs

Mesures de débits

Mise en place d’un piézomètre

Aménagement en faveur de la ressource en eau

Des aménagements peuvent être réalisés pour favoriser la recharge des nappes. Le principe repose sur une meilleure capacité de stockage hivernal du bassin versant de l’Authion. Pour cela, le syndicat prévoit de rétablir le stockage naturel des eaux sur des secteurs sans enjeux afin de favoriser l’infiltration de l’eau, à travers la création ou la restauration de zones humides, zones d’expansion des crues et zones tampons. De plus, afin de limiter le drainage des nappes, le syndicat mène des actions visant à réhausser le fond des cours d’eau (approfondis par les travaux hydrauliques) à l’aide de recharge granulométrique et la création de radiers.

Echange entre la nappe souterraine et le cours d’eau

Création d’un radier

Accompagnement pour l’évolution des pratiques

Le syndicat, en appui du SAGE, a pour objectif de faire évoluer les pratiques pour économiser l’eau à travers des solutions « actives » (pratiques agricoles, des collectivités et des citoyens économes en eau), « passives » (choix de matériels économes en eau) et par un accompagnement des propriétaires de plans d’eau dans le cadre de la mise en conformité par rapport à la réglementation.

GÉRER LA RESSOURCE
EN EAU

PRÉSERVER LES MILIEUX
AQUATIQUES

AMÉLIORER LA
QUALITÉ DE L’EAU

PRÉVENIR LE
RISQUE D’INONDATION

COMMUNIQUER
ET SENSIBILISER

ACTIONS
COMPLÉMENTAIRES